Accueil Comique.com #AmiNet : Ce que Daouda Toé a dit aux Mossé
Comique.com - décembre 6, 2019

#AmiNet : Ce que Daouda Toé a dit aux Mossé

#AmiNet, l’émission télé dédiée aux réseaux sociaux au Burkina, a reçu pour sa Grande Première, l’humoriste et activiste 2.0 Daouda Toé. Cela s’est passé le 6 décembre 2019 sur la télévision BF1. La rediffusion est prévue pour le samedi 7 décembre 2019 à 13h30.

Dans la rubrique #ComiqueCom, Daouda Toé a levé un coin de voile sur lui à l’émission télé #AmiNet, ce vendredi. On a ainsi appris qu’il est activiste et qu’il dirige une entreprise d’informatique.

L’humoriste a expliqué qu’il utilise l’humour pour essayer de créer des changements dans la société. « J’essaie de critiquer dans l’humour sans pour autant vexer les décideurs et les autorités en place », dit-il.

« Le soleil me fatigue beaucoup »

Mais pourquoi porte-t-il toujours des lunettes teintées ? A cette question, il répond qu’il s’agit d’une « longue histoire », qui a débuté par son intolérance au soleil. « Le soleil me fatigue beaucoup. C’est pourquoi je porte des lunettes », a-t-il révélé. Ensuite, ses proches faisant la remarque régulièrement, certains se demandent s’il s’agissait de « sorcellerie », il a décidé de ne plus se séparer de ses lunettes et d’en faire désormais sa marque.

Une marque qui va avec son humour parfois caustique et, qui, jouant dans l’arène de la parenté à plaisanterie, ne fait pas du tout cadeau aux Mossé. D’ailleurs, il a laissé un message à ceux-ci à la Grande Première de #AmiNet. Le voici : 

« A l’endroit des Mossé, je dirais qu’ils doivent beaucoup  se calmer quand ils voient les Samos parce que nous sommes leurs chefs.

Quand on essaie de faire une observation, ils sont plus nombreux que nous.

Quand on arrive dans un village, il y a beaucoup de villageois. Mais il y a un seul chef.

Les dirigeants ne peuvent pas être plus nombreux que les dirigés. Il faut que les Mossé qui acceptent que c’est nous qui les dirigeons ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

#RevenTIC : Le cri de cœur d’un déplacé au Président du Faso

Pour mieux comprendre le ressenti de ce déplacé interne de Kongoussi, il faut l’écou…