Accueil Le coin du Geek Canular : Comment ne plus se faire piéger ?
Le coin du Geek - juillet 21, 2019

Canular : Comment ne plus se faire piéger ?

‘Nadine Morano sur le Burkini  :  « Cessons les demi mesures et renvoyons ces gens dans leur pays le Burkina Faso »’. Vous vous rappelez de cette phrase ? Elle date de 2016 et a été publiée par le site Nordpresse.be. Du côté du « Pays des Hommes intègres », nous avons été nombreux à y croire et à décocher des flèches bien senties à la pauvre Nadine Morano qui n’y était pour rien. Car il s’agit d’un canular et nous n’avons pas été peu à tomber dans le panneau. Voici deux ou trois trucs pour éviter désormais de se faire prendre.

Les canulars sont des informations fabriquées de toutes pièces par des sites Internet qui ont fait du canular, leur boulot. Voici comment les détecter.

1- Leurs noms

Quelques uns des sites qui pratiquent le canular :

1-Le Gorafi

2-StateAfrique

3-Nordpresse-be

4- Secret news

5-Science info

6- Corse Machin

7 – The Onion

8- Football France

9-Boulevard 69

10- Pour ceux qui connaissent d’autres, vous pouvez les citer en commentaire

2- Identifier l’auteur

Lorsque vous êtes en face d’un article qui ressemble à un canular (en fait, devant n’importe quel article sur le web), le premier réflexe est d’identifier l’auteur.

 Copiez son nom dans Google et cherchez les informations sur lui : Facebook, Twitter, LinkedIn. Qu’écrit-il ? 

3- Identifier le site web

Il s’agit de la source de l’information. Le site appartient-il à un organe de presse ? Pour la réponse, allez directement au bas du site et cliquez sur « A Propos ». 

Sur un site comme StateAfrique, vous verrez écrit en gras ceci : « Jusqu’à preuve du contraire, les articles diffusés sur ce site sont le fruit le l’imagination sans limite de quelques personnes qui consacrent leur temps-libre à inventer de toutes pièces des informations farfelues, dans un but humoristique (on peut bien rigoler un peu dans ce monde de brutes non ?).L’utilisation de noms de personnalités ou d’entreprises est ici à but purement satirique ». 

4- Passez le site au scanner

Pour être certain de ne pas partager une information qui relève d’un  canular, en plus de ce qui est cité plus haut, il faut ajouter le scanner du journal Le Monde. Il s’agit de Decodex .    

Entrez juste l’URL du site (par exemple : www.amisdunet.com) et si le site a été étudié par l’équipe du Monde, vous serez fixés.

5- Plusieurs sites en parlent-ils ?

Généralement une information du genre « Mamadou Gassama candidat à l’élection présidentielle française« , ne doit pas passer inaperçue et plusieurs médias devraient  en parler. « Googler » donc l’information et si c’est seulement votre site web qui a eu le « scoop », il faut juste user de patience. En attendant que d’autres en parlent.

Voilà! Vous avez quelques outils qui devraient vous permettre de ne pas prendre des vessies pour des lanternes sur le Web ! 

Excellente semaine, Ami du Net !

Voir aussi

#RevenTIC : Le cri de cœur d’un déplacé au Président du Faso

Pour mieux comprendre le ressenti de ce déplacé interne de Kongoussi, il faut l’écou…