Accueil Rumeur ou pas 5 choses à savoir sur la désinformation
Rumeur ou pas - juin 28, 2019

5 choses à savoir sur la désinformation

1.Elle se nourrit de notre peur et se répand vite. 

Les humains sont formatés pour retenir davantage les informations négatives que positives: c’est ainsi que nous apprenons. Les colporteurs de désinformation le savent et jouent avec nos émotions profondes, ce qui nous rend bien plus enclins à les partager sur les réseaux sociaux — et elles se diffusent ainsi six fois plus vite que les faits avérés! 

2. Elle pullule sur les réseaux sociaux et touche des millions de personnes. 

Plus nous passons de temps sur les réseaux sociaux, plus les géants du net gagnent d’argent. Ils savent que les contenus choquants ou extrêmes attirent notre attention, alors ils programment leurs plateformes pour les promouvoir. Et ils touchent des millions de personnes. Les plus grands journaux se vendent à un million d’exemplaires, tandis que les informations partagées sur Facebook atteignent plus d’un MILLIARD de personnes par jour. 

3. Elle est utilisée comme une arme contre nous. 

Du Brésil à la Chine, les dirigeants autoritaires se servent de la désinformation comme d’une arme: c’est la dernière version de la stratégie classique qui vise à diviser pour mieux pour régner. Mais c’est la Russie qui arrive en tête — leurs immenses ‘fermes à trolls’ emploient des légions de personnes pour créer des millions de faux comptes et répandre de la désinformation. Et RT, la vitrine de la propagande russe, fait partie des chaînes Youtube les plus suivies avec environ 2 milliards de vues! 

4. Elle tue des gens et empoisonne les démocraties.

La désinformation a incité les gens à se faire justice eux-mêmes en Inde et au Brésil, et alimenté une violente épuration ethnique au Myanmar. Elle empoisonne aussi notre vie politique: les fausses informations ont contribué au Brexit, et à l’élection de Bolsonaro et de Trump. Et elle détruit notre confiance en nos principaux média, nos institutions démocratiques, nos dirigeants, créant le terreau parfait pour l’arrivée au pouvoir de « leaders à poigne » anti-système. À cause de la désinformation, les réseaux sociaux sont devenus une menace pour la démocratie

5. Personne n’est à l’abri. 

Des personnes de chaque bord politique sont micro-ciblées dans le cadre d’une stratégie visant à polariser et éroder les sociétés. Aux États-Unis, l’armée des trolls russes a créé une fausse page d’activistes noirs américains qui a attiré plus d’abonnés que le site officiel du mouvement Black Lives Matter! Nous pensons ne jamais nous laisser berner, mais les études montrent que même les plus éduqués d’entre nous ont tendance à croire les fausses informations, et les personnes de plus de 65 ans sont plus enclines à les partager.

Source : secure.avaaz.org

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

#RevenTIC : Le cri de cœur d’un déplacé au Président du Faso

Pour mieux comprendre le ressenti de ce déplacé interne de Kongoussi, il faut l’écou…