Accueil Actu medias sociaux Women Deliver 2019 : Equal Measures 2030 pour l’égalité des sexes, aux données et aux ODD
Actu medias sociaux - juin 15, 2019

Women Deliver 2019 : Equal Measures 2030 pour l’égalité des sexes, aux données et aux ODD

Women Deliver 2019 : Equal Measures 2030 pour l'égalité des sexes, aux données et aux ODD

Les « data » comme outil de redevabilité pour l’égalité des genres et l’atteinte des Objectifs de développement durable, c’est ce que promeut Equal Measures 2030 . Helen Kearney, responsable des politiques et plaidoyers présente et explique les objectifs de ce qui est présenté comme un partenariat indépendant de la société civile et du secteur privé.

« On ramasse toutes les données statistiques qui existent pour donner une image de l’état actuel de l’égalité des genres. L’idée est que ce soit un outil pour ceux qui font des plaidoyers, fait par ceux qui font des plaidoyers. On a un hub en ligne qui est une mine d’informations. Ça nous permet de pointer du doigt ce qui va bien, ce qui ne va pas bien, qu’est ce qu’on peut changer.


Des données disponibles : data.em2030.org


Les dernières données (juin 2019, ndlr) montrent qu’aucun pays n’est en mesure d’atteindre l’égalité des genres avant 2030. Ces données sont un outil de redevabilité pour mettre la pression sur les décideurs.


Lire aussi :Women Deliver 2019 : De nouvelles données probantes pour améliorer les politiques et les programmes humanitaires afin de mieux combler les besoins des jeunes, des femmes et des populations marginalisées


Women Deliver 2019 a été énorme. C’est impressionnant d’avoir autant de féministes qui viennent de contextes tellement différents, qui viennent d’un peu partout du monde;  d’avoir des leaders politiques ici, sous le même toit pour parler de nos priorités.

Ce n’est pas nous qui récoltons les données ; ce sont des données qui existent déjà. Mais les gens n’y ont pas accès et ne savent pas comment les utiliser. Nous on les ramasse. L’objectif est de les mettre dans les mains de ceux qui font des plaidoyers et de leur donner ce qu’il leur faut pour faire le changement qu’il faut. On a partenaires nationaux et régionaux. En Afrique c’est au Kenya, en Tanzanie, bientôt le Sénégal. On leur donne des fonds pour qu’ils organisent des formations sur comment utiliser les données statistiques dans les activités de plaidoyer, comment lire les statistiques, comment lire les données, comment challenger les données face à un leader politique. Avoir cette habitude, ce réflexe, dans leurs activités de plaidoyers ».

Voir aussi

AmiNet du 22 Octobre 2021

  …